Comment souder de la tôle fine ?

0

Dans le domaine de la découpe et de l’assemblage des métaux, il est essentiel de prendre en considération le type de matériau à travailler et ses propriétés. Selon la destination de la pièce, l’intervention n’est pas la même quand il s’agit de souder une structure en aluminium ou en acier inoxydable. Comment faut-il procéder pour de la tôle fine ?

Quelles sont les différentes techniques de soudure ?

Au même titre que la découpe de tôle sur mesure, la soudure nécessite un savoir-faire précis et une grande technicité pour réaliser un travail de qualité. Selon les spécificités d’un projet et des pièces métalliques, plusieurs types de soudage ont été mis au point.

Les plus couramment utilisés sont les suivants :

  • le soudage à l’arc électrique : en complément du procédé générique, on distingue des variantes telles que le TIG (Tungsten Inert Gas) et le MIG-MAG (Metal Inert Gaz et Metal Active Gas) ;
  • le soudage au plasma : il convient pour l’assemblage de pièces à faible épaisseur, notamment en construction mécanique ;
  • le soudage laser : il allie précision et rapidité pour une soudure discrète, voire invisible. On s’en sert essentiellement dans le domaine industriel, le secteur médical, et même les travaux d’orfèvrerie ;
  • le soudage orbital : adapté à de nombreux métaux, il implique une rotation continue de la pièce pendant le travail. Le processus est généralement automatisé.

Le soudage à l’arc électrique : une bonne méthode pour de la tôlerie fine ?

La soudure sur tôle fine implique une épaisseur moyenne comprise entre 1 et 2 millimètres, voire inférieure à cette estimation. Le soudage à l’arc électrique n’est pas forcément la méthode à préconiser. Si le diamètre de l’électrode n’est pas adapté, le métal risque d’être perforé. De même, le rendu sur le résultat final n’est pas forcément optimal.

Faute de moyens ou de connaissances, si l’on souhaite procéder de cette manière, il convient de privilégier un poste MIG-MAG doté de bouteilles de gaz indépendantes, ainsi qu’un dévidoir pour le fil de soudage.

La qualité du cordon garantit une forte résistance et une excellente tenue sur la durée. On l’apprécie notamment pour les carrosseries et la confection de charpentes métalliques.

Soudure tôle fine

Comment réaliser une soudure propre sur de la tôlerie fine ?

Dans l’éventualité où le rendement n’est pas primordial, la soudure par points constitue une bonne alternative. L’important est de travailler progressivement pour éviter une montée en température excessive de la tôle.

En ce qui concerne la torche, il faut privilégier un matériel léger, ergonomique et facile à manipuler pour des sessions prolongées ou des angles délicats à aborder.

Partager.

Laisser un commentaire