Les accidents de bricolage : comment les éviter ?

0

Les accidents de la vie courante sont nombreux, et touchent autant les petits que les grands. Et le bricolage, avec ses objets tranchants et ses produits dangereux, ne vient pas arranger le tableau. Chaque année en France, près de 300 000 personnes se blessent en bricolant.

Les accidents les plus courants

Un homme soigné du genoux

Bricoleur amateur ou ouvrier confirmé, les accidents de bricolage n’épargnent personne, c’est pour cela que la plus grande prudence est de mise.

Parmi les accidents les plus courants on trouve :

  • Les chutes : de plain-pied ou du haut d’un escabeau, les chutes peuvent avoir des conséquences graves comme la pose d’un collier cervical par les secouristes, puis d’une minerve, et représentent la majeure partie des accidents de bricolage.
  • Les brulures, coupures et blessures ouvertes : souvent dues à un manque de protection, elles peuvent nécessiter l’intervention de médecins suivant leur gravité.
  • Les allergies, irritations ou brûlures chimiques : causées par des produits dangereux, ces blessures sont à prendre très au sérieux même si l’exposition est minime.

Comment les éviter ?

Il est impossible d’atteindre le risque zéro quand on bricole, mais plusieurs mesures simples permettent de tendre vers cet objectif :

  • Entretenir ses outils : sales ou abimés les outils deviennent rapidement dangereux. Ils peuvent nous glisser des mains ou dysfonctionner, et causer des blessures graves.
  • Prendre son temps et se faire aider : quand on bricole, la précipitation n’est pas une option, car c’est dans ces moments-là que les accidents arrivent. Pensez aussi à demander de l’aide si le besoin se fait sentir. A tout vouloir faire seul, on prend souvent des risques inutiles.
  • Éloigner les enfants : les plus jeunes, même s’ils aimeraient vous donner un coup de main, n’ont rien à faire sur un chantier.
  • Ranger son matériel : outils, escabeau, pots de peinture, fils au milieu du passage, se sont autant d’éléments qui rendent les accidents plus fréquents. Pour éviter ces situations à risque, nettoyez et rangez régulièrement le lieu des travaux.

Bien réagir face aux accidents du quotidien

Une trousse de premiers secours

Dans le cas des accidents domestiques, les membres de la famille sont souvent les premiers témoins et donc les premiers à pouvoir agir. Dans ces cas-là, deux choses peuvent faire la différence : posséder une bonne trousse de secours et avoir suivi une formation de secourisme.

Certaines trousses de secours vendues aux particuliers sont très complètes et inspirées par exemple des mallettes PPMS que l’on trouve dans les écoles, ou des trousses de secours des professionnels. Elles contiennent tout le matériel nécessaire pour gérer une situation de crise.

Mais le plus efficace est encore de suivre une formation de premiers secours. Dispensées par la Croix-Rouge, les pompiers ou d’autres organismes habilités par l’État, elles permettent de réagir efficacement en cas de problème. Le PSC1 est la formation la plus répandue, en 8h vous apprendrez à vous servir d’un défibrillateur cardiaque automatique, à contacter efficacement les secours ou à panser une blessure.

Avec tous ces conseils vous voilà prêts pour des séances de bricolage en tout sécurité !

Partager.

Laisser un commentaire