Installer un piège à phéromone pour éliminer les nuisibles

0

Mouche de la cerise, carpocapse du pommier, pyrale du buis, noctuelle du chou ou encore chenille processionnaire du buis, tous ces indésirables font partie des grandes familles des mouches et des papillons, dont les larves sont à l’origine de dégâts importants sur les cultures potagères et arboricoles. Une solution écologique contre ces attaques : les empêcher de naître grâce aux pièges à phéromones.

Principe du piège à phéromone

En agriculture, arboriculture et maraîchage, le piège à phéromone est utilisé pour lutter contre certains insectes ravageurs, essentiellement des chenilles processionnaires du pin, des lépidoptères (papillons), des pyrales du buis et des diptères (mouches).

Ce piège à phéromones sexuelles consiste à piéger les insectes mâles pour limiter l’accouplement et donc, réduire les pontes. Attirés par l’odeur de la femelle, les mâles volent autour de la capsule de phéromones de synthèse qui émet l’odeur de la femelle à plusieurs dizaines de mètres. Epuisés de ne jamais la trouver, ils finissent par tomber dans les pièges ou se collent sur la plaque de glu.

Composition du piège à phéromone

Un piège se compose de 2 éléments :

  • un diffuseur de phéromones synthétiques, spécifiques à un insecte ;
  • un système de capture, se présentant généralement sous la forme d’une boîte entonnoir remplie d’eau, ou d’une plaque engluée disposée dans une maisonnette de forme triangulaire (pièges Delta).

C’est un piège non toxique qui n’attire que l’insecte concerné.

Installation du piège à phéromone

piege-chenille-processionnaire

Pour réguler et limiter la prolifération de ces ravageurs, installer un piège à phéromone est recommandé. Pour se faire, il suffit de suivre 3 étapes simples :

  • ouvrir le bouchon de la chambre à phéromone, le sachet de phéromone et le bouchon de la capsule, puis l’accrocher par sa anse dans le panier à phéromone à l’aide d’un fil de fer. Refermer ensuite le bouchon de la chambre à phéromone et lester le sac collecteur avec un peu de sable ou de terre ;
  • installer le piège le plus haut possible dans l’arbre, à distance suffisante des autres branches, pour que les nuisibles ne soient pas gênés pour voler et entrer dans le piège ;
  • faire des relevés réguliers des captures sur la fiche prévue à cet effet (soit toutes les semaines ou tous les 15 jours).

Pour information, les phéromones commencent à se disperser dès l’ouverture de la capsule et a une durée de vie d’environ 4 mois (120 jours).

Enregistrer

Partager.

Laisser un commentaire